Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Séguié christian

Restauration d'une très vieille fenêtre des siècles derniers

27 Août 2016 , Rédigé par Séguié christian Publié dans #Le travail du menuisier - ébéniste, #restauration, #fenêtre

Ici c'est sans doute le chantier le plus historique depuis mon installation.

Ojectif restaurer, récupérer, le plus possible du cadre ancien non complet, et la fenêtre ou il ne reste plus que le montant, et les quincailleries d'époque, et de l'ouvrant fixe comme pouvant servir en fenêtre en haut. Sans quincaillerie et tenu par un clou pour le garder fermé.

Si faire une imitation aurait-été mieux, à mon avis, faire du neuf sur du vieux va être tout une histoire.

Il est vrai que dans un château, des histoires sont nombreuses, une fenêtre des sciècles derniers aussi, pouvant être du 17ème ou 18ème siècle.

Par contre si la fenêtre ne donnait au naturelle pas indice sur le bois utilisé, une fois poncé, le bois est du chêne vert. Bois très dur, à l'époque très utilisé pour faire des manches d'outils, mais avec le tronc faire une fenêtre ne pose aucun problème.

Voici la fenêtre historique

Voici la fenêtre historique

Maintenant voici quelques photos pour voir les détails de la fenêtre d'hier, enfin bien plus vieille que cela.

La partie haute et un gros plan sur les petits bois.
La partie haute et un gros plan sur les petits bois.

La partie haute et un gros plan sur les petits bois.

Le vieux clou qui tient l'ouverture haute.

Le vieux clou qui tient l'ouverture haute.

Les quincailleries de l'époque, l'un ne va pas sur l'autre.
Les quincailleries de l'époque, l'un ne va pas sur l'autre.

Les quincailleries de l'époque, l'un ne va pas sur l'autre.

La place du verre.

La place du verre.

Le montant sans traverse.

Le montant sans traverse.

Question travail ce chantier c'est plus de 60 collages uniquement sur les parties anciennes entr'elles, fissure, cassure , etc .... La pourriture a été retiré, les principaux trous bouchers.

Pour faire tenir les traverses, il faut faire les bouts du montant existant. 8 incrustations étant fait, suivre le bois et faire qu'après, on ne voit pas trop se travail une fois l'ouvrage peint. Et des équerres en bois on aussi été posé dessus.

Ensuite une question, un choix, le montant de l'ouvrant, les lignes de coupes ne sont pas d'équerre, alors le choix est soit de faire ou refaire l'équerre, soit de s'aligner sur le cadre.

Ce sera ce choix, ensuite une rectification devra être fait pour redresser le montant intérieur.

C'est en tout un travail fait sur un mois et demi, l'imitation des petits bois étant très proche et donne de loin la même impression.

Place aux photos maintenant.

 

Contre le mur de la menuiserie.

Contre le mur de la menuiserie.

Avec l'ombre en cadeau.

Avec l'ombre en cadeau.

Fenêtre ouverte.

Fenêtre ouverte.

Entre chêne vert d'hier et châtaignier d'aujourd'hui.

Entre chêne vert d'hier et châtaignier d'aujourd'hui.

Histoire d'hier, la fenêtre a bien change entre ces derniers siècles, et je vais en parler sur quelques points.

Les cadres anciens sont de dimensions souvent très petites, pour ici faire plus petit serait presque faire sans cadre. Si pour les fenêtres c'est rare (jamais vu mais pourquoi pas), pour des portes, c'est plus courant, les gonds étant scellés dans le mur.

Ensuite avant les petits carreaux sont à la mode, dire qu'il y a une mode voudrait dire qu'il y a un côté esthétisme et pourtant ce n'est pas ou peu de cas, les décorations du bois étant plutôt simple, tout en douceur, mais avec ces dimensions c'était bien. Non, si le petit carreau est toujours utilisé c'est pour une autre raison, c'est le verre qui pose problème.

Retour en arrière, la fabrication du verre est un procédé très ancien, dont les preuves archéologiques nous donnent une datation remontant au-delà de 2500 av. J.-C. Autrefois un savoir-faire rare et cher, la fabrication du verre est aujourd'hui devenue une industrie comme les autres. Pour faire un verre d'autrefois il faut du sable, beaucoup de sable, hors, le besoin en sable étant énorme, il est donc chère, et voilà la raison principale au verre ancien des fenêtres d'autrefois qui fond de 3 mm à même 1 millimètre comme j'ai déjà pu le voir par moi même.

Autre particularité entre hier et aujourd'hui c'est la position du verre sur l'ouvrant. Avant le verre était complètement ou presque côté intérieur, plus à l'abri aussi. Maintenant le verre est au milieu de l'ouvrant mais il faut dire que le double vitrage si lourd est passé par là.

Il est bien sur que l'isolation est différente, loin des triples joints d'aujourd'hui, la fenêtre ancienne n'en a pas, et pourtant elle ne prend pas d'eau ou si peu alors pourquoi ? La question mérite d'être posée.

Aujourd'hui on pose des joints et on fait des seuils, rayures en bas, des trous pour évacuer l'eau et pourtant l'efficacité n'est pas garanti. Avant on avait pas de rayure en bas, donc aucune évacuation d'eau n'était possible. Sur les côtés la différence est énorme car la rayure est au milieu en forme de V puis un côté plat suit alors qu'aujourd'hui c'est plutôt l'inverse pour faire simple.

Au milieu de la fenêtre l'arrondi est côté droit et le congé étant côté gauche permettent une fermeture très efficace. Et souvent quand la pluie venant, l'ouvrant ne s'ouvrait plus, ou difficilement, car le bois gonfle, et provoquait en conséquence une isolation parfaite.

Dernier point, le jet d'eau, qui porte par ailleurs mal son nom, car il n'a pas pour mission d'empêcher l'eau d'entrer mais plutôt de renforcer l'ouvrant, on change le jet d'eau plus souvent que la fenêtre et c'est toujours d'actualité. Mais le jet d'eau a fortement changé en forme de nez, l'eau glissant dessus avant de tomber sur le mur qui en pente devait lui aussi faire tomber les gouttes d'eau. A défaut le bois pourrissait si l'eau stagnait sur le mur contre le cadre. Aujourd'hui les jets d'eau, son bizarrement carré, l'eau ne glisse pas dessus, mais c'est plus facile à faire aussi.

La fenêtre de retour et à place comme avant.
La fenêtre de retour et à place comme avant.
La fenêtre de retour et à place comme avant.

La fenêtre de retour et à place comme avant.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

vivi 29/08/2016 23:35

Ce travail a dû être passionnant !

lemenuisiart 09/09/2016 09:07

Passionnant n'est pas le mot, c'est bien de la faire au moins une fois dans sa vie.

Sirius 28/08/2016 10:19

Voilà un travail qui doit être intéressant pour un passionné comme toi! Là, pas questions de normes, juste respecter l'esthétique. Du beau boulot!

lemenuisiart 09/09/2016 09:08

Enfin les petites carreaux il n'y a rien de plus pénible dans un sens.

covix 27/08/2016 23:30

Bonsoir,
une belle restauration et merci pour les explications, j'aime bien les comparaisons avec le travail d'hier et celui d'aujourd'hui.
Bonne fin de semaine
@mitié

lemenuisiart 09/09/2016 09:09

Faire simple, mais sur autourde c'est encore mieux et plus long (ce qui me fait rire, je vais parler de fenêtres pendant plus une heure, incroyable !)