Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Séguié christian

La santé des artisans

12 Mars 2017 , Rédigé par Séguié christian Publié dans #Présentation

J'ai vu sur le site batiweb.com un article passionnant et le voici pour mieux le commenter.

Près d’un artisan sur trois ne se considère pas en bonne santé (Etude)

Le 3e baromètre Arti Santé BTP, dédié à l’analyse des conditions de travail et de l’état de santé des artisans du bâtiment, n’est pas des plus rassurants. Alors que 60% des artisans déclarent travailler plus de 50 heures par semaine, ils sont toujours plus nombreux à se sentir fatigués (56%) voire stressés (58%). Parmi les facteurs de stress cités : le poids des démarches administratives ou encore le manque de visibilité sur l’avenir. Détails.

Personnellement on vit dans le stress permanent, mais pas forcément à cause des tâches administratives, le manque d'avenir est une certitude, mais le stress vient aussi de travailler avec de moins en moins avec de l'humain, internet qui retire les contacts, mais si un homme peut comprendre une machine moins. Et si on parle des chambres de métiers portés disparus, de la banque, de l'assurance plus invisible que jamais .... Et dernier point des clients, un petit clique sur internet et vous serez livré. Sauf que pour nous il faut fabriquer, ou réparer, et rien n'est possible en un claquement de doigts.

La troisième édition du baromètre « Arti Santé BTP » réalisée par l’Iris-St en partenariat avec la Capeb et la Cnatp, est venue confirmer les tendances « alarmantes » mises en évidence les années précédentes :
« Les artisans du bâtiment sont soumis à une intensification de leurs rythmes de travail et à des facteurs de stress qui se répercutent sur leur vie professionnelle et leur hygiène de vie ».
60% des artisans déclarent travailler plus de 50 heures par semaine (contre 58% en 2014) et 61% disent travailler de 6 à 7 jours par semaine (contre 57% en 2014). Résultat, 87% des artisans trouvent que leur vie professionnelle empiète sur leur vie personnelle et 79% estiment ne pas être suffisamment disponibles pour leur entourage.

Des artisans stressés et proches du burn out

Si l’année 2016 marque un regain d’optimisme chez les chefs d’entreprise (36% en 2016 contre 28% en 2015) grâce notamment à une progression de l’activité (pour 51% des artisans), ils sont 58% à se trouver souvent voire très souvent stressés. Les principales causes de stress évoquées sont le poids de l’administratif (52%), la charge de travail (48%) et la faible visibilité sur l’avenir (47%).

Ils sont par ailleurs 77% à considérer leur activité comme exigeante physiquement tandis que 87% estiment qu’elle est exigeante mentalement. Par conséquent, 28% des sondés disent avoir fait ou avoir été proche d’un burn out en 2016 parmi lesquels 8% déclarent avoir été victimes d’une dépression au cours des 5 dernières années.

Au-delà du stress, il y a également la fatigue : 56% des artisans considèrent être fatigués et 3 artisans sur 4 se plaignent de troubles du sommeil conduisant à un manque d’énergie (64%), de l’irritabilité (52%), des difficultés de concentration (36%) et des somnolences (9%).

Si la fatigue est permanente chez moi qui travaille sans interruption d'année en année, (trois jours de vacances en 2016), entre le classique du menuisier, les expositions, les métiers d'art, je passe toujours d'une actualité à l'autre. N'oublions pas, dans un monde qui va toujours du plus vite, nous ne pourrons jamais suivre le rythme fou imposé, les problèmes se posent plus en plus les uns sur les autres. La solitude se rajoutant, le risque est grand.

Un suivi médical inexistant

Ils sont 70% à souffrir de douleurs musculaires ou articulaires, 23% de troubles émotionnelles, 21% de problèmes de vue et 17% de problèmes d’audition. De ce fait, un artisan sur trois ne s’estime pas en bonne santé.

Je pense même que ce chiffre est anormalement bas.

Mais si les pathologies sont là, les artisans ne semblent pas toujours consulter un médecin. « Il nous faut accompagner en cela le dirigeant, qui pris par le temps et par l’activité de son entreprise, oublie de prendre soin de lui », estime Patrick Liébus, Président de la Capeb.

Le président de la Capeb est bien gentil, il oublie de dire que nous ne sommes pas suivis par la médecine du travail. Qui surveille la santé ? Réponse personne ou nous. Après un petit détail, juste petit, (ou pas) les artisans sont à 15 jours de carence ! sympa non !

En effet, les sondés ne sont que 52% à consulter leur médecin à de très rares occasions voire jamais. Et 87% ne sont pas suivis médicalement vis-à-vis de leur activité professionnelle (contre 85% en 2015 et 73% en 2014)  !

Malgré ces résultats « inquiétants », Patrick Liébus se veut confiant pour les mois à venir : « Le retour de la croissance constaté fin 2016 devrait permettre une diminution des facteurs de stress et générer des embauches qui viendront, nous l’espérons, soulager les chefs d’entreprise. Nous voulons rester positif, car le fait de voir enfin se dégager la fin du tunnel est un signe porteur et encourageant », conclut-il. 

Alors là le signe porteur me laisse songeur ! Avec une concurrence de plus en plus forte, des prix qui baissent, mais des marchandises qui montent, des marges qui au mieux restent les mêmes voir qui diminues ... Même si les commandes montent le stress ne devrait pas redescendre.

Sur ces bonnes nouvelles, je vous le dis être à son compte est formidable, ou pas, petit message à nos politiques en campagne électorale.

Comme un coup de vent sur l'amandier devant un village au soleil couchant

Comme un coup de vent sur l'amandier devant un village au soleil couchant

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Mimi 14/03/2017 11:36

Merci de tes sincères réflexions qui nous montrent l'envers du décor. Et je constate que rien n'est facile, même si tu te réjouis d'être ton propre patron. Je te souhaite longue vie dans ton métier, que tu aimes et ça nous (les blogueurs) le constatons tous les jours.

lemenuisiart 13/05/2017 21:12

Merci beaucoup

covix 13/03/2017 14:19

Bonjour,
C'est vrai que le monde de l'artisanat est bien trop sur la brèche et l'artisant n'a pas le droit d'être malade!.
Bonne journée
@mitié

lemenuisiart 13/05/2017 21:12

C'est interdit oui !