Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Séguié christian

L'actualité de la semaine

12 Mai 2015 , Rédigé par Séguié christian Publié dans #le petit journal

Le petit journal calatan ne passera pas, en grève.

Mais l'actualité continue et puis ici je raconterai tout.

Voici le communiqué de presse.

Voici le communiqué de presse.

Et puis si moi je suis si nouveau ici, voici un article qui dit bien les choses.

 

Article de Didier ALLiZARD sur directsud

DEPARTEMENT : LE PETIT JOURNAL CATALAN EST EN GREVE !
C’est par un bref communiqué de presse de la rédaction de l’hebdomadaire que l’information a été rendue publique (voir ci-dessous).
Rien de très surprenant à ce que les collaborateurs en viennent à cette extrémité tant la direction de Montauban se comporte mal à leur égard !
Son dirigeant, Alain Paga, richissime boucher reconverti dans les affaires, considère ses journalistes et correspondants comme des mouchoirs jetables, la plupart pointe l’absence totale de respect et même le mépris envers eux.
Plus grave encore, cette fonction de « correspondant de presse » présentée comme « bénévole », fait en fait l’objet d’une compensation mensuelle sous la forme de « remboursement de frais », dont le montant varie selon le nombre et la longueur des articles publiés. Pudiquement baptisé « Etat des frais », ce règlement cache en fait un salaire déguisé non déclaré ! En fin d’article, un exemplaire de « relevé de frais » que nous nous sommes procurés.
Le seul « hic », c’est que les « salariés » sont réglés au bon gré d’Alain Paga et doivent parfois attendre plusieurs mois pour toucher 20, 30, 50 €uros, parfois et rarement 100 €uros, sans raison ni excuse pour le retard ! Situation parfaitement anormale quand on sait que ces correspondants locaux réalisent les reportages, les photos et qu’ils assument seuls les frais de déplacement.
A cela s’ajoute le temps consacré à la rédaction des articles et à leur chargement sur le site du journal. Sans parler du matériel informatique et photographique dont chacun doit faire l’acquisition sur ses propres deniers !
Le patron mauvais payeur prétend que l’édition des Pyrénées-Orientales ne gagne pas d’argent. Admettons. Mais une entreprise qui ne peut faire face à ses obligations n’est pas viable, elle doit cesser son activité. Ou son dirigeant doit réduire son train de vie personnel et apprendre à partager, ne serait-ce qu’au nom des plus élémentaires valeurs humaines ! Un patron digne de sa fonction se doit de payer, dans cet ordre, ses salariés, ses fournisseurs, ses impôts et seulement en dernier, et seulement si c’est possible, lui-même. Au Petit Journal c’est à front renversé !
Un patron qui n’hésite d’ailleurs pas à convoquer ses correspondants pour se plaindre de son sort, arrivant lui-même dans une berline allemande à plus de 100.000 €uros… Manque d’intelligence, de bon sens, de culture, de valeurs humaines ? Un peu tout ça il faut bien le dire…
Le plus regrettable est l’incapacité du dirigeant de cet hebdomadaire à dire « merci » à tous ses collaborateurs. Une reconnaissance, un mot gentil ? Ne rêvons pas, ce n’est pas dans les gènes…
Dans cette affaire, on peut légitimement se poser la question : que fait le Fisc et que fait l’URSSAF ? L’homme bénéficierait-il d’une protection complice ?
Qu’attendent donc les services de l’Etat pour contrôler cette SARL propriétaire d’un groupe de presse aux méthodes scandaleuses, cette nébuleuse gérant des magasins d’objets d’occasion et de nombreux lotos d’ordinaire réservés aux associations caritatives et en principe interdites aux sociétés commerciales ? On est en droit de se poser quelques questions…
Quel dommage pour ce journal dont le rédacteur en chef nommé début 2014 fait un travail remarquable. Succédant à une responsable des correspondants à la gestion calamiteuse, le Commandant François-Xavier Pujol de Salas a transformé cet hebdomadaire, jadis truffé de fautes d’orthographe, en organe de presse de qualité. Ne manque qu’un patron digne de ce nom, et là ce n’est pas gagné !
Pour l’heure, les salariés sont en grève et ATTENDENT D’ETRE PAYES… www.directsud.eu est à leurs côtés et les soutient !

Direct Sud

L'actualité de la semaine c'est la "Balade en Terre d'Artistes" avec Latour de France et Montner, mais surtout Tautavel avec moi même.

Et voici l'article qui passera sur l'Indépendant à défaut du petit journal catalan.

Et plein de démonstration. Et une pensée à Jacky Poret , le fidèle !

Et plein de démonstration. Et une pensée à Jacky Poret , le fidèle !

Une balade en terre d'artistes à Tautavel

Pour la première fois trois artistes de trois horizons différents se donnent rendez-vous pour une balade pleine de surprises
La balade en terre d'artistes est une manifestation organisée par le Conseil Général dans le but de faire découvrir le temps d'un week-end les artistes de la région.
Pour la 12ème édition de la balade l'artisan d'art de Montner n'a pu le faire dans son atelier comme chaque année et ce, à cause de travaux d'embellissement.
Ce sera donc devant l'éco-musée du miel à Tautavel , chez André Huguet que Christian Séguié a trouvé son bonheur et vous invite à découvrir son travail le samedi 16 mai après-midi.
L'ébéniste tabletier de Montner vous montrera ses œuvres : dessous de plat et de bouteilles, miroirs, présentoirs, plateaux à cafés ou à fromages, et puis avec lui on pourra voir des bois classiques mais aussi rares voire uniques au monde comme le bois de plante (euphorbe, séneçon). Et comme il le dit « il faut le voir pour le croire » . En ce samedi et ce dimanche il y aura bien sur de nombreuses démonstrations.
Dimanche 17 mai, toute la journée, Christian Séguié sera accompagné de deux autres artistes avec Jean-Pierre Constans sculpteur de ceps de vigne de Toulouges, et l'artiste peintre d'Estagel IRKAT LAIN.
Avec Jean-Pierre Constans les ceps de vigne prennent vie, sa galerie de personnages vous étonnera, dans un style unique avec lui c'est un autre regard sur la vigne, le cep en vedette.
Irkat Lain est un artiste peintre, sculpteur …. sur toutes sortes de matériaux. C'est un artiste autodidacte, il aime les couleurs vives et joyeuses dans un art de style populaire, mais comme il aime à dire «  pour connaître son style, il faut aller voir sa galerie-atelier » (qui se trouve à Estagel au 11 rue du 8 mai).
Mais Irkat Lain alias Gilles Piccolo sera bien dimanche 17 mai à Tautavel et vous fera une œuvre, un triptyque en direct.
C'est donc un programme de choix à ne pas manquer en ce week-end du 16 et 17 mai à Tautavel.

Christian Séguié pour le petit journal catalan.

Un excellent programme à Tautavel

Un excellent programme à Tautavel

Un autre article sur une autre fête à Tautavel, et André Huguet réponds à l'une de mes questions. L'article ne passera pas ..... mais si ! Il sera ici.

La fête de la nature et du miel nouveau, mais c'est quoi un miel nouveau ? Est-ce comme le vin, un primeur ? Alors André Huguet va nous expliquer la différence entre les deux.
Si on sait que notre département bénéficie d'une grande diversité géographique ainsi que de micro climats, de la mer à la montagne les abeilles butinent une multitude de fleurs sauvages.
Alors le miel nouveau ?
« C'est un miel récolté la veille, sa particularité réside sur une méthodologie bien précise. L'extraction à lieu le lendemain et sa mise en pots s'effectue 48 heures après »
Et il nous explique pourquoi ?
« Tout simplement pour conserver au miel son goût léger de cire, « de bresca » bien connu par nos anciens qui consommaient le miel en rayon. »
Et de rajouter une citation de Garcia Lorca qu'il aime « Le miel est le Cantique de l'amour, la substance de l'infini. L'âme et le sang plaintifs des fleurs condensées à travers un autre Esprit. »
Et comme il faut le dire, connaître c'est bien mais goûter c'est encore mieux, et André Huguet vous en parlera dimanche 24 et lundi 25 devant l'éco-musée au cours de très belles démonstrations commentées, sans oublier la diffusion d'un film et d'une conférence. Le miel n'aura plus aucun mystère après cette fête de la nature et du miel nouveau.

Blog autourde

Et une immersion pour moi.

Et une immersion pour moi.

Un autre article devait passer toujours pour Tautavel.

Sur la balade de samedi 23 mai.

Rendez-vous pour une rando balade pour la fête de la nature à l'éco-musée du miel.
Samedi 23 mai rando balade sur les crêtes de Tautavel à la découverte du rucher puis de la nature et d'un panorama d'exception avec la vue sur Tautavel, son château sa tour mais aussi le Canigou.
Une balade de 6 km pour un dénivelé de 200 mètres, une balade de 4 heures pause comprise.
Il faut prévoir des chaussures de rando ainsi qu'un pantalon long et son repas pour un pique-nique en pleine nature.
Ce chemin sera bordé de forêts et de fleurs pour fêter, protéger et apprendre la nature. La balade sera guidée par Catpascal.
Le point de rendez-vous sera le parking du palais des congrès pour un départ à 10 heures, un co-voiturage sera possible pour un départ au plus près du rucher d'André Huguet.

Blog Autourde

Et le miel tombera.

Et le miel tombera.

Et puis encore une conférence demain mercredi 13 mai à Latour de France à 18h00 avec Jean Rifa et j'y serai pour faire l'article.

En grève peut-être mais sur le terrain toujours.

L'article passera ici voir aussi sur mon blog photos reportages aussi.

Mais l'actualité passera ici ou la grève ou pas.

Et puis on verra bien sur qui se passera dans les semaines à suivre ....

 

Mais le principal reste que mon média blog lui ne fera jamais d'écran noir.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

covix 13/05/2015 11:33

Un bel article qui met les pendules à l'heure, et démontre l'indélicatesse de certains "patrons de presse".
Bon courage, bonne journée
@mitié

lemenuisiart 13/05/2015 12:38

C'est sur que si c'est vrai c'est minable. On verra bien.
A bientôt

Sirius 13/05/2015 08:01

Eh, mais c'est qu'il y a ma copine Yvette sur la première photo! Sinon, bravo au courage de celui qui a édité cet éditorial, et dénoncé cette situation scandaleuse!

lemenuisiart 13/05/2015 12:40

C'est fort possible, même si j'ai sélectionné la photo pour l'homme assis derrière .
Oui il faut du courage pour l'écrire
A bientôt